Cathouille, le retour !

Coucou le monde !

Comme vous avez pu le constater, j’ai pris énormément de retard dans mon récit mais je vais m’atteler à le rattraper, c’est d’ailleurs dans cette optique que j’ai décidé de rester 3 jours à Hanoï après le départ de Christine hier soir.
Ces deux semaines ont été riches et intenses. Programme parfait, timing idéal, météo de rêve, amitié et complicité retrouvées intactes malgré nos différences ; bref conditions au top !
Cette petite quinzaine a été une parenthèse dans mon voyage, d’abord parce que je n’étais plus seule, mais aussi et surtout parce que j’ai voyagé dans des conditions inédites pour moi : transports en voiture privée avec chauffeur, hôtels haut de gamme offerts par mon amie, restaurant midi et soir. Alors certes, je n’ai pas boudé mon plaisir, et j’ai particulièrement apprécié à sa juste valeur la nuit dans un superbe resort dans la baie d’Halong terrestre, mais, en toute honnêteté (enfin, je crois), je n’ai pas vraiment l’impression que je passe des moins bons moments dans mes guesthouses ou auberges de jeunesse, 4, 5 et même jusqu’à plus de 10 fois moins chers. J’y suis à ma place. Et pour les rencontres c’est irremplaçable. Quant aux prestations offertes dans ces endroits, certes la mer aux pieds de l’hôtel est appréciable, mais ça ne me dérange pas vraiment d’avoir à faire 100 mètres de plus pour me baigner. De même que le fait que ma chambre et mon lit soient faits chaque jour et les draps de bains changés ne change pas grand-chose pour moi. Quant aux repas, là, je suis clairement heureuse de pouvoir retourner les prendre dans les « cantines » locales où je me régale pour trois fois rien au milieu des locaux… Le confort, le service, le décorum ne sont définitivement pas mes priorités et n’augmentent pas mon plaisir ou mon bien-être.
La soirée que je viens de passer dans l’hostel que j’ai choisi à Hanoï, autour d’un repas vietnamien offert par les propriétaires, partagé avec une polonaise, une espagnole, un russe, un anglais et un français, arrosé d’alcool de riz, vaut tous les festins dans un restaurant 4 étoiles . Et je vais passer une toute aussi bonne nuit dans mon lit-cabane, dans le dortoir climatisé partagé avec 5 voyageuses, que dans le lit king size de la chambre d’un resort 4 étoiles décorée avec le goût le plus exquis…
Mais quoi qu’il en soit, Christine m’a permis de découvrir autre chose, un autre mode de voyage que j’ai apprécié parce que limité dans le temps, même si je m’y reconnais moins. Et je la remercie de ces 12 jours où nous avons découvert ensemble le Nord Vietnam.
Dès demain, je reviendrai vous narrer notre périple en détail, photos à l’appui.

Publicités

2 commentaires sur « Cathouille, le retour ! »

    1. En effet, c’est un grand bonheur de vivre cette expérience… Mais que je sois claire c’est en raison d’un contexte que je n’ai pas forcément choisi que j’ai décidé de la vivre 😉
      Merci de tes commentaires chaleureux…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s