Les Rangolis (ou Kolams)

Chaque jour, même parfois 2 fois par jour, matin et soir, les femmes dessinent un rangoli devant leur maison, sur le pas de la porte. Ces dessins, blancs – à la farine de riz – ou colorés, très éphémères puisque réalisés avec de la poudre, sont faits pour protéger la maisonnée et apporter chance et prospérité, mais aussi souhaiter la bienvenue aux visiteurs.

img_0778C’est un réel plaisir chaque matin, ou le soir, en nous promenant autour de la guesthouse de découvrir les nouvelles merveilles au hasard des rues ou ruelles que nous empruntons. Je ne me lasse pas de les photographier.

C’est un art traditionnel transmis de mères en filles, particulièrement ancré dans les villages d’Inde du Sud, et notamment dans le Tamil Nadu. Ceux que réalise Pria sont particulièrement beaux et nous allons essayer d’apprendre à en faire. Je rêverais d’une telle tradition en France, où il serait normal et de bon ton, de passer quelques minutes à réaliser une œuvre d’art éphémère chaque jour.

nb : je rectifie cet article puisque, alors que je connaissais le terme Kolam, j’ai appris qu’ici on les appelle Rangolis…

7 commentaires sur « Les Rangolis (ou Kolams) »

  1. Maud a pris un cours ! avec une dame dans la rue. Elle lui a donné un gros sachet de poudre blanche qui bien sûr a suscité plein de plaisanteries familiales. Nous verrons comment elle va transmettre le bonheur des kolam à ses élèves montpelliérains ! J’ai aussi fait un nombre important de photos. Certains sont superbes…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s